Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Que se cache-t-il donc de si important, derrière l’application d’une règle, pour que l’on entende si souvent, à propos du golf :

 

« Oh, ce n’est qu’un jeu » !

 

Quand on décide de jouer à un jeu, implicitement on accepte de se plier aux règles qui le régissent. Jusque-là, me direz-vous, il n’y a rien de bien nouveau, ni de bien difficile à comprendre.

 

Il se trouve, au moins en ce qui concerne le golf, que les règles ont des frontières avec de multiples environnements.

 

Il y a celui de l’esprit de la règle, en ce sens qu’il définit avec précision le problème à traiter et la solution à y apporter.

 

Il y a le contexte, c’est-à-dire, l’endroit, l’obstacle concerné, où se situe le problème. Il se peut que le parcours ne soit pas toujours bien maintenu, et qu’en l’absence de signalisation appropriée, bien que reflétant l’image d’un cas couvert par une règle, rien ne puisse être autorisé.

Je pense à ces mètres carrés de fairway, sans la moindre herbe sur laquelle repose une balle. N’étant pas marqués par le comité de course comme zone en réparation, aucun drop ne pourra être réalisé. Ou bien des plantes où aucun arrosage ne serpente entre les pieds. Il y a les règles locales, certes, mais elles ne s’écartent pas beaucoup du bon sens.

 

Un jour, un arbitre m’a dit : si tu veux savoir si ta démarche est bonne pour appliquer une règle, demande-toi si tu vas en retirer un avantage ? Il se peut alors, que tu sois dans l’erreur.

 

Il y a des cas, bien sûr, où une règle peut apporter avantageusement une solution mais cela ne représente pas la majorité des cas rencontrés sur un parcours de golf. Les bunkers, les obstacles d’eau, les hors limites, les zones en réparation, sont quand même des zones où une balle n’a rien à y faire. Il est donc logique d’y trouver une pénalité d’un coup !

 

Et puis, il y a l’environnement psychologique du joueur. Nous y voilà !

 

En tant que joueur débutant, moyen, bon, en dessous du nombre 10, nous avons tous vécu l’expérience du joueur qui déroule admirablement son jeu sur le parcours, et qui se trouve dirons nous « dans la zone. »

Il est dans un état mental inhabituel et dans son inconscient,  il sait que plus il s’achemine vers la fin de la partie et plus le risque d’un problème peut survenir.

Nous voilà arrivé où sa balle, à la suite d’un coup soumis à ce début de pression, se retrouve dans un endroit où une règle va devoir être appliquée.

Soyons concret.

 

Il évoque une règle pour obtenir un free drop. Et là, deux choses vont se produire et découleront de l’application ou pas de la règle.

 

L’analyse de la situation fait qu’il obtient…..Ce qu’il désirait.

Il finit son trou, bien heureux de s’en être sorti à si bon compte. Il se peut d’ailleurs que sur les trous suivants, sa concentration se relâche et qu’il en paie le prix. Comme quoi, il y a une justice sur les fairways !

 

L’analyse de la situation fait qu’il n’obtient pas …..Ce qu’il désirait.

Le mental a de fortes chances d’être atteint, c’est le tournant de la partie.

Il va perdre son sang froid et à partir de ce moment, sa carte va accumuler les mauvais résultats tandis qu’il racontera plus tard, qu’il a été victime d’un ayatollah des règles.

 

Ce n’est pas tant l’application de la règle que de ses conséquences sur la suite du jeu du joueur qui est à retenir. Que risquait notre joueur en acceptant la logique de la règle et de ne pas avoir le free drop ?

 

Un coup, un simple coup de pénalité. S’il jouait aussi bien, il devait sans doute être au-dessous de son handicap de jeu et donc, il aurait amoindri son avance d’un petit point. Mentalement il aurait conservé sa concentration.

 

Même les champions font des mauvais coups mais ce qui nous différencie de ces joueurs, c’est qu’ils savent gérer ces moments-là. Bien souvent, sur les trous qui suivent, ils vont enchaîner trois birdies.

 

Au lieu de cela, pour notre joueur, toute la suite de sa partie, s’est trouvé suspendue à l’obtention de ce free drop.

Autrement dit, s’il a mal joué c’est à cause d’un partenaire qui n’aura pas voulu faire une entorse à la règle.

 

Le golf n’est qu’un jeu…………….Avec des règles !

 

Sinon, c’est à un autre jeu que l’on joue.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :