Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog




La veille, j'avais eu beaucoup de peine à m'endormir. Tout était près pour notre rencontre mensuelle, pourtant il me semblait que j'avais oublié quelque chose !


Lorsque le réveil sonna, j'eus l'impression que je venais tout juste de m'endormir. D'un oeil encore mis clos, j'aperçus l'horizon teinté de rouge. Le soleil aussi se levait à peine dans un ciel tout bleu, un bleu encore nuit.

 


J'ai toujours deux inquiétudes pour ces rencontres mensuelles, que le temps soit pluvieux et qu'il y ait un empêchement de dernière minute pour certains d'entre-nous. Il n'y eu ni l'un, ni l'autre. Hormis l'absence d'Hector, connue l'avant-veille et motivée par des problèmes familiaux. Ceux qui le connaissent bien ont eu une pensée pour lui.

 


Ce matin, autour du putting green, nos retrouvailles prirent rapidement des airs de cours de récréation et Arsenio, fidèle à lui-même, était déjà bien turbulent ! Le Marshall eut quelques peines à rassembler les joueurs du premier départ ! Puis tout s'enchaîna rapidement, enfin de huit minutes en huit minutes !


La balle jaune a enfin pu être jouée. Depuis le temps que nous en parlions. Maintenant que c'est fait, et que certains l'ont perdue un peu vite, dans l'eau du trou sept, je pense que l'on ne va plus en parler avant un moment.

 


Un jeu est un jeu et devant cette merveilleuse journée, dont certains n'ont vu que les derniers trous du parcours à cause d'une soirée un peu trop bien arrosée, n'est-ce pas Christine, la perte d'une balle a été bien peu de choses ! Nous coulons des jours heureux aussi soyons-en conscients.


Dès le trou deux, le soleil était au rendez-vous et n'allait plus nous quitter de la journée. Une vraie journée d'été avec plus de vingt quatre degrés sur les fairways. J'ai eu soif sur la fin du parcours et c'est là que j'ai entendu quelqu'un murmurer « Ça sent la bière ! »

 


La crise étant bien là, il y a beaucoup moins de golfeurs sur les parcours et Bonalba n'y échappe pas. Peu de monde devant nous et presque personne derrière la dernière partie.

Le parcours ne cesse de s'améliorer. Il faut dire que depuis le changement de gazon, les différences sont notables. Cela nous promet un magnifique parcours pour les mois à venir, si les gens de passage respectent l'étiquette.

 


Martine et Jacky, notre couple d'Andorrans n'était toujours pas là, Robert et sa femme sont repartis jouer aux grands parents ainsi que Diane, aux USA, mais nous avons récupéré Tony et un ami Gérard. Ainsi que deux autres invités Helmut et Manuel.


Nous étions quinze joueurs dont onze membres et quatre invités répartis sur quatre départs.

Maurice, qui avait connu quelques problèmes avec une épaule récalcitrante, a repris les clubs et figure à nouveau parmi les gagnants !

 


Au niveau des prix et récompenses diverses, comme d'habitude, Claude, notre trésorier, s'est montré généreux, aussi avons nous eu des prix de qualité pour les meilleurs d'entre-nous mais aussi pour le tirage au sort !


Il y avait du vin Pata Negra Gran Reserva, du Gran Feudo Reserva, du Cinzano Blanc, du Porto, du whisky, des balles et des tees !

 



Voici ci-dessous le nom des lauréats pour les différentes compétitions et la liste complète des résultats.


Balle plus près du drapeau :


Trou 08 : Gagnant : Maurice Buol


Pas de vent, un ciel radieux, pas d'hélicoptère en train de sulfater les champs de tomates d'à coté, une épaule bien reposée et Maurice allait déposer sa balle près du drapeau. Bien joué Maurice !


Trou 14 : Gagnant : Manuel Perez


C'est comme cela, vous invitez des joueurs et ils raflent tout. Il est en forme actuellement Manuel. Lors de la dernière compétition chez nos voisins et amis de Costablanca Golf Society, il a fini troisième. Avec son nouveau drive, il a gagné une dizaine de mètres, si ce n'est plus ! Well done Manuel !



Trou 03 : Gagnant : Gérard Cannio


Pour la première fois, nous avons eu droit à un autre type de prix, le second coup le plus près du drapeau. Habituellement, cela se joue sur un par 4. C'est encore un invité, un Belge, une fois, qui a gagné. Merci à Gérard de s'être joint à nous et bravo pour ce splendide second coup. Enfin quelqu'un est venu pour battre notre ami Roger !

 


Drive le plus long :


Trou 15 : Gagnante : Christiane Tarabula


Il y a eu de la bagarre là aussi. Marie-Thérèse suivie de Christine pour enfin se faire coiffer sur le poteau par Christiane.

Mercredi dernier, chez les Anglais, elle a aussi gagné. Une bouteille de vin que j'ai déjà bue alors en rentrant à la maison aujourd'hui, avec sa bouteille de porto, elle m'a dit  « celle-là, tu n'y touches pas, elle est pour moi ! »



Trou 17 : Gagnant : Tony Dewavrin.


Arsenio a bien figuré un instant sur la liste des longs frappeurs mais c'était sans compter sur les joueurs qui allaient suivre. Encore un petit effort, Arsenio !

Moi j'ai fait, un instant, illusion, comme il se dit dans les milieux hippiques car Tony, encore un invité est venu me coiffer sur le poteau.

Enfin c'est ce que j'ai envie d'écrire car lorsque je lui ai demandé la distance qui nous séparait il m'a répondu en souriant « je n'ose pas te le dire ! » Bon voilà, vous savez tout. Tiens encore quelqu'un qui a battu notre Roger ! Promis Roger, on ne prendra plus d'invité !



La Gazette.



Notre projet de tee shirt avance. Le logo est en cours de finalisation et la couleur a semble t-elle été choisie aujourd'hui. Ce sont les tailles qui seront difficiles à choisir car pas une de nos chères épouses ne veut se mettre au régime et aucun homme ne veut arrêter de faire de la musculation !!


Comme toujours, il y a eu ce problème récurrent de repas et du choix du menu. Cela fera l'objet d'un mail à part entre nous.


Six mois d'existence ! Notre ambiance au cours du repas est toujours aussi bonne et je peux déjà vous annoncer la date de la prochaine rencontre : le vendredi 22 Mai. C'est déjà réservé.


Ah ! Ces résultats ! Parlons-en tiens !


Hector n'étant pas là, il a bien fallu trouver un système pour tenter d'évaluer son absence alors on a eu recours à ce qui se fait de mieux paraît-il :


l'injustice du mathématicien !


On a additionné le total des trois cartes et on a divisé par 12 (les douze joueurs), ce qui a fait un résultat de 30, 75. Arrondi à 31. C'est le nombre de points attribués à l'équipe composée des trois joueurs.


Injustice sans aucun doute car qui peut dire si Hector n'aurait pas perdu la balle jaune la première fois qu'il l'eût jouée ?


Injustice encore si Hector avait très bien joué ramenant plus de quarante points à lui tout seul ?


Nul ne le saura jamais !

 


Tous les résultats.

 

4ème - Équipe :

Christine - Alfred - Manuel - Stan : 111 points

La balle jaune a fait 'plouf' au trou 7


3ème - Équipe :

Dorothy - Tony - Maurice - Claude : 114 points

La balle jaune a fait 'plouf' au trou 10


2e-  Équipe :

Christiane - Gérard - Helmut - Cannio : 144 points

La balle jaune est revenue au club, comme une grande !


Les gagnants :

1er   -  Équipe : M.Thérèse - Roger - Arsenio - 145 points

La balle jaune est aussi revenue au club, encore plus fière !



C'est tout pour aujourd'hui !

 





Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :