Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par The Golfer Man

Une remontée de post qui s'impose !

 

Le 7 avril 2011, à St Andrews, en Ecosse, le R&A et l’USGA ont annoncé une nouvelle interprétation de règles de golf qui s’appliquaient, en certaines circonstances seulement, comme la disqualification pour avoir rendu une carte de score erronée ayant pour cause la découverte d’une infraction par les moyens modernes de la vidéo.

 

La révision de la Décision 33-7/4.5 traite de la situation du joueur qui ne s’est pas rendu compte qu’il avait enfreint une règle de golf pour des faits qu’il ignorait et dont il ne pouvait avoir raisonnablement pris connaissance avant de rendre sa carte de score.

 

Selon cette modification intervenue le 7 avril, à effet immédiat, et à la discrétion du Comité de Compétition, le joueur même s’il reçoit la pénalité de coups concernant l’infraction de la règle enfreinte, n’encourra plus la disqualification.

 

Avant d’aller plus avant, il ne faut pas oublier la règle 6-1, qui précise qu’un joueur doit connaitre les règles de golf.

 

En conséquence, la modification de la décision 33-7 /4.5 renforce cette idée bien logique « que lorsque l’on joue au golf, il faut en connaître les règles » et qu’une carte de score rendue erronée pour une méconnaissance d’une règle entraînera la disqualification du joueur. Ceci étant, il peut y avoir des situations -pour lesquelles le joueur n’a pu se rendre compte qu’il ne respectait une règle- qui peuvent aujourd’hui être mis en évidence, grâce à des moyens vidéo très performants.

 

Au cours du temps écoulé, nous avons été préoccupés qu’en certaines occasions pourtant limitées, les règles de golf pouvaient entrainer une sanction disproportionnée comme la disqualification, a déclaré Peter Dawson, conseiller délégué auprès du  R&A.

Cette décision a été très sérieusement étudiée et reflète notre souhait de nous assurer que les règles de golf continuent d’être justes et tiennent compte des évolutions de son environnement dans son quotidien.

Ceci est un pas important et logique dans notre réévaluation de l’impact de la vidéo haute définition sur le jeu a ajouté Mike Davis directeur exécutif de l’USGA. Nous sommes persuadés que la modification de la décision 33-7 / 4.5 résout la plupart des problèmes issus de la vidéo et en aucun cas de l’application des règles de golf.

 

Voici, en partie seulement -vous pouvez consulter les liens relatifs aux règles de golf par vous même- la modification de la décision.

 

Décision : 33-7/4.5

Question : Un joueur rend sa carte de score à l’issue de sa partie. Plus tard, il découvre que le résultat sur un trou est inférieur à celui réellement inscrit car il n’a pas tenu compte des coups de pénalité pour un fait dont il ignorait l’existence. L’erreur est découverte avant la fermeture de la compétition.

Serait-il justifié que le Comité, selon la règle 33-7, annule ou modifie la pénalité de disqualification prescrite par la règle 6-6D ?


Réponse : Normalement la disqualification prévue par le règle 6-6D ne doit pas être annulée, ni modifiée.

Toutefois, si le comité est convaincu que le joueur ne pouvait raisonnablement avoir découvert les faits concernant son infraction à une règle, selon la règle 33-7, il serait justifié d’annuler la pénalité de disqualification prescrite par la règle 6-6D. Seuls les coups de pénalité seront ajoutés au score du trou où il y a eu infraction.

 
Attention cependant, les règles doivent être connues et les cas ci-dessous vous aideront à comprendre l’esprit de la modification de la décision 33-7.

 
Cas 1 : Un joueur exécute un chip depuis le rough en direction du green. A aucun moment, ni lui ni ses partenaires, n’ont pu voir qu’il avait touché deux fois sa balle et ainsi enfreint la règle 14-4. Il rend sa carte de scores. Plus tard, une répétition vidéo met en évidence que son club a bien touché deux fois la balle. Dans ce cas, il sera approprié que le Comité annule la disqualification et n’applique, sur le trou en question, que le coup résultant de la pénalité pour avoir enfreint la règle 14-4.

 

Cas 2 : Après qu’un joueur ait rendu sa carte de score auprès du comité, une répétition de la vidéo met en évidence qu’au cours d’une sortie de bunker, son club a touché ‘quelques’ grains de sable lors de son backswing. Absolument indétectable par lui ou ses partenaires, il a pourtant enfreint la règle 13-4. Toutefois, le comité sera bien inspiré en annulant la pénalité de disqualification et en apportant les coups de pénalité pour l’infraction à la règle 13-4 sur le trou concerné.

 

Cas 3 : Au moment de retirer sa marque sur le green, un joueur déplace sa balle avec son doigt. Il a bien vu que sa balle s’est légèrement déplacée sur l’avant mais il est sûr qu’elle est revenue à son point d’origine. Il joue la balle comme elle repose et à la fin de sa partie signe sa carte de score et la remet au comité de compétition. Plus tard, l’attention du comité est attirée par une vidéo qui met en évidence que la balle n’est pas revenu exactement à son point d’origine. Devant le comité, le joueur explique que pour lui, le logo de la balle lui a paru être revenu au même endroit. Le joueur recevra les deux coups de pénalité sur le trou en question pour avoir enfreint la règle 20-3 mais ne sera pas disqualifié.

 

Un comité, ne sera pas tenu, selon la règle 33-7, d’annuler ou de modifier la pénalité de disqualification prescrite par la règle 6-6D, si le fait que le joueur inclut les coups de pénalité ne résulte pas de l’ignorance d’une règle ou de faits qu’ils auraient pu découvrir avant de signer et de rendre sa carte de score.

 

Examinons maintenant les cas suivants :

 

Cas 4 : Pendant que la balle d’un joueur est en mouvement, ce dernier enlève un ou des détritus se trouvant dans la zone où sa balle va vraisemblablement venir s’arrêter. Ignorant que c’est une infraction à la règle 23-1, le joueur ne s’ajoute aucun coup de pénalité. Le comité procèdera à la disqualification du joueur pour avoir enfreint la règle 6-6D pour ne pas avoir ajouté les deux coups de pénalité liés à la règle 23-1.

 

Cas 5 : La balle d’un joueur repose dans un obstacle d’eau. En exécutant son backswing, il se rend compte que la tête de son club a touché une branche qui se trouve dans l’obstacle d’eau. Ne se rendant pas compte que la branche n’était retenue à rien, il ne s’inclut pas la pénalité de deux coups pour infraction à la règle 13-4. Comme le joueur aurait pu raisonnablement déterminer l’état de la branche, avant de signer et de rendre sa carte de score, il devrait être disqualifié selon la règle 6-6D pour ne pas avoir inclus les deux coups de pénalités selon la règle 13-4(Révisée)

 

Voici pour mémoire :

 

PÉNALITÉ POUR INFRACTION A LA RÈGLE 6-6d : Disqualification

 

d. Score incorrect sur un trou  

Le compétiteur est responsable de l'exactitude du score consigné pour chaque trou sur sa carte de score. S'il rend, pour n'importe quel trou, un score inférieur à celui réellement réalisé, il est disqualifié. S'il rend, pour n'importe quel trou, un score supérieur à celui réellement réalisé, le score ainsi rendu est maintenu.

 

Commentaires :

 

Cette modification de la décision est semble t-il la conséquence de ces retransmissions vidéo à très grands ralentis. Tout le monde se souvient de ce qui c’était produit pour le joueur Harrington sur un green.

Il y a quelques temps de cela, j’avais pu lire quelque part, qu’il était dommage qu’un téléspectateur, confortablement assis dans son salon et sirotant son whisky, puisse faire disqualifier un joueur sur un simple coup de fil au comité de la compétition. L’évolution technologique des cameras n’y est pas étranger.

 

Quel lien avec nos petits championnats locaux et compétitions de clubs me direz-vous ? Que nul n’est censé ignorer la loi, ici les règles du jeu de golf que nous pratiquons. Bien sûr aucune caméra ne viendra dévoiler que nous avons commis une erreur.

La règle 6-1 est fondamentale et même si au cours d’une partie, un joueur ignore une règle, il est bien rare que les trois autres ne puissent lui faire remarquer son erreur. D’où la décision suivante :

 

33-7/9

Compétiteur sachant qu'un joueur a commis une infraction aux Règles et n'informant pas en temps opportun le joueur ou le Comité.

 

La responsabilité de connaître les Règles incombe à tous les joueurs. En stroke play le joueur et son marqueur ont une responsabilité explicite quant à l'exactitude de la carte de score du joueur.

Il peut toutefois y avoir des cas individuels exceptionnels où, afin de protéger les intérêts de chacun des autres joueurs de la compétition, il serait raisonnable d'attendre d'un co-compétiteur ou d'un autre compétiteur qu'il attire l'attention sur une infraction d'un joueur aux Règles en la signifiant au joueur, à son marqueur ou au Comité.

Dans de telles circonstances exceptionnelles, il serait approprié pour le Comité d'infliger une pénalité de disqualification selon la Règle 33-7 si un co-compétiteur ou un autre compétiteur a manqué d'informer le joueur, son marqueur ou le Comité d'une infraction aux Règles dans la claire intention de permettre au joueur de rendre un score incorrect.