Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par The Golfer Man

paysage de neige


Alors que toute l’Europe était plongée dans la froidure de l’hiver, dans un coin de Bretagne rendu célèbre par ses alignements de mégalithes à jamais figés sur le chemin du temps, Jean Jacques et  son épouse Guylaine, se mirent à rêver.

L’année venait à peine de commencer et leurs dernières nouvelles se voulaient semblables à un message laissé au pied du dernier sapin de noël enrubanné d’une idée brillante, de celles qui promettent des jours meilleurs.

 

Romero 01


C’est au début de l’automne que des quatre coins de l’Europe, les golfeurs migrateurs entreprennent ce long voyage qui les ramène sur les fairways de nos régions.

Les retardataires franchissent les Pyrénées enneigées avec peine, éprouvant les pires difficultés tout au long de leur voyage. On ne les y reprendrait plus, disent-ils en poussant leur chariot d’une démarche nonchalante sur les fairways. Cette allure des gens dont le temps compte si peu, au risque de se voir reprocher de mettre à mal l’Etiquette. D’autres, paraissant retrouver une seconde jeunesse, arpentent les mêmes fairways, d’un pas plus alerte, affamés de golf.

 

neige 3


Le froid sévissait, l’Europe grelottait, la paralysie s’installait sur les grands axes de circulation des continents de l’hémisphère nord, oubliant quelques rares coins retirés de la préoccupation du monde, dont le nôtre.

Posée sur le bord de la mémoire des humains - seules quelques cartes en gardaient la trace - la région d’Alicante se voulait un petit paradis pour ces migrateurs en tout genre. Des échos étaient maintes fois parvenus jusqu’aux oreilles de Jean-Jacques et de son épouse, portés par ces courriers modernes, mais un doute semblait les accaparer : Etait-ce vraiment comme les cartes postales régulièrement décrites ?

 

DSCN6511

 

Un soleil de saison dans un ciel bleu, des palmiers aux branches largement déployées, des bougainvilliers de toutes les couleurs, des géraniums en fleurs aux fenêtres, des gens vêtus comme en Bretagne, l’été, des parcours où les roughs étaient d’or et les fairways verdoyants. Mais c’est cette amitié toute simple, entre des gens issus de pays si différents, qu’ils ne pouvaient appréhender à sa juste valeur. Alors ils décidèrent de prendre leur envol, au plus fort du mauvais temps !

 

neige2


Avec le froid comme passager, les routes enneigées, les Pyrénées à vaincre, les routes du Nord de l’Espagne bordées de congères, hantés par le doute, c’est aux environs de Valence que le ciel s’ouvrira, telle une fenêtre sur la mer, par temps calme et ensoleillé, les laissant pantois d’admiration. Il y avait du vrai sur ces cartes postales jaunies par le temps !

 

JJGuylaine16


A peine les valises posées, Jean-Jacques allait découvrir l’ambiance de la Costa Blanca Golf Society. Il retrouvera sa maîtrise de l’anglais tout en jouant au golf. C’est ainsi qu’il connaitra le parcours de golf El Plantio et le repas qui s’en suivra.

Le lendemain de leur arrivée, il s’empressera de faire un neuf trous de découverte sur le parcours de Bonalba avant de laisser quelques euros, en fin de semaine au 19ème trou.

 

JJGuylaine13


Il jouera en stroke Play, sans slope, avec de nouveaux amis, espagnols, cette fois. Pendant ce temps-là, Guylaine découvrait la ville d’Alicante, à la recherche d’une location de longue durée pour leur prochaine migration.

 

Ne parvenant toujours pas à assimiler la vitesse de nos greens, Jean-Jacques tentera vainement d’en découvrir le secret. Il battra son record du nombre de putts sur le magnifique parcours de Villaitana, dessiné par Jack Nicklauss, en la compagnie de Christiane et de moi-même.

 

JJGuylaine09

 

Puis, cela sera la plongée dans une très longue journée, celle de La French Connection Golf - un groupe de golfeurs, d’amis - devenue très rapidement européenne !

Le parcours d’Alicante sera cette fois, le théâtre des opérations pour une compétition en équipe - avec les règles de l’Irish game - doublée d’une compétition individuelle, en stableford. Au dessus de sa tête, le ciel bleu l’accompagnera tout au long de la partie et, fidèle à lui-même, Jean-Jacques finira en manches courtes.


JJGuylaine11


Les prix, nombreux et de qualité viendront récompenser la plupart des joueurs et joueuses.

 

JJGuylaine02

 

Le temps d’une douche, d’un aller-retour rapide pour y prendre Guylaine restée à Alicante, ou, pour Rudy, d’aller chercher Lilly, attendant telle Pénélope, à Bonalba, tout le monde se retrouvera autour d’une table. Vingt sept couverts.

 

JJGuylaine03


Dans ce brouhaha qui leur rappellera le bruit des vagues de l’Océan, l’hiver, sur les côtes de Carnac, des propos en Anglais, en Espagnol, en Hollandais et en Français se faufileront entre les plats, rapidement amplifiés par quelques verres de bière, de vin blanc ou de vin rouge. L’amitié se découvrant, comme Jean-Jacques sur les fairways, quelques confidences allaient jaillir. Des promesses aussi, celle de se revoir.

 

JJGuylaine01

 

Car c’était bien le but de leur voyage, que de prendre rendez-vous pour la prochaine migration. Je vous parie que, l’automne venue, ils guetteront le ciel pour se joindre au premier vol de ce peuple migrateur en partance pour notre si beau paradis !

 

 

JJGuylaine04


La French Connection Golf, les amis de la Costa Blanca Golf Society, les amis espagnols du samedi, les futurs amis également, vous disent merci pour votre visite, au revoir et à bientôt. Au mois de décembre prochain !

 

A Jean-Jacques et Guylaine.

 

 Stanislas

 

JJGuylaine05