Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par The Golfer Man

Les Chevaliers du Golf

 

 

Au hasard de mes lectures, je viens de refermer un ouvrage sur la Chevalerie et à bien y réfléchir, le Golf emprunte bon nombre de qualités d’âme à la Chevalerie, dès lors que l’on essaie de découvrir ce que ce jeu cache en son sein.

 

La Chevalerie avait son code d’honneur et nul chevalier ne pouvait s’en affranchir sans risquer, non seulement son honneur, mais aussi, celui de sa descendance.

C’est ce code qui rendait les combats si flamboyants, sans retraite possible. L’issue ne pouvait être ailleurs que sur la lice et plus encore que la force physique, c’est au niveau de la force mentale des combattants que se mesurait l’idée que pouvait se faire un chevalier sur « le jeu qu’il pratiquait ».

 

Pour en revenir au Golf, si l’on veut bien dépasser le stade de frapper une balle vers un objectif déterminé et que l’on « imagine » son jeu sur le parcours en faisant appel à ce qui est au plus profond de nous, alors bon nombre d’articles traitant des défauts les plus courants en golf n’auraient plus lieu d’être. Il ne s’agit pas de verser dans le mysticisme, mais plutôt d’essayer de découvrir ce que ce jeu exige de notre part pour qu’il consente à nous ouvrir la porte de ses secrets.

 

On a coutume de lire et donc on sait, que le Golf est au moins 50% mental mais, pourtant, on s’obstine à parfaire notre technique pour aller plus loin, toujours plus loin. Dès lors qu’un certain bagage technique se trouve acquis, ce sont les aspects mentaux qui doivent pris en compte pour continuer notre quête du Graal golfique ; enfin, pour ceux qui ont choisi cette voie, bien sûr !

 

C’est ici que l’on peut, à nouveau, avoir recours aux analogies avec les comportements types de la Chevalerie. La plupart des écoles de pensées modernes, en grande majorité issues des premières heures du yoga et se proposant de renforcer nos qualités mentales, n’offrent que des artifices pour masquer nos peurs, nos hésitations, face à certaines situations difficiles du jeu.

 

Il faut aller chercher bien au-delà des notions de concentration et de confiance, pour atteindre les forces ou puissances mentales qui peuvent sublimer notre jeu. Les chevaliers ‘vivaient’ leur combat au travers du code d’honneur qui leur était commun.

 

Pour le golf, si nous voulons toucher au sublime que ce jeu nous propose, nous devons ‘rentrer’ dans le jeu lui-même : cela signifie rechercher cet état mental issue de nos plus profondes convictions pour ce jeu, pour ‘vivre dans le jeu et selon son code’, et ne plus être un spectateur. Tant que nous demeurons spectateur de notre jeu, comme tout spectateur, nous ne pouvons qu’assister impuissant au déroulement notre partie.

 

Les dispositions mentales que ce jeu exige, nous les avons en nous, il faut seulement accepter de travailler ce domaine qui, on peut en convenir, n’est pas chose aisée, car le « yard » n’est pas son unité de mesure. Entrer dans la matrice du Jeu, c’est faire corps avec le joueur qui est en nous : nous identifier à ce Héros qui vit au plus profond de nous et qui attend d’exister au travers de chaque coup exceptionnel que nous espérons réaliser, à défaut de le vouloir et de le pouvoir.

 

Laisser vivre et s’exprimer notre Héros intérieur, c’est l’unique chance de pouvoir un jour connaître notre valeur, bien réelle cette fois. Le Golf est plus qu’un jeu, c’est un regard sur nous-même et une mise à nue des valeurs qui font ce que nous sommes réellement.