Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par The Golfer Man

Evènement : TROPHEE ANNUEL DU CAPITAINE

Date : Vendredi 20 Février 2015

Parcours de Golf : Alicante

Restaurant : Hôtel HUSA

 

Sur la terrasse de l'hôtel HUSA....pendant que le comité dépouille les cartes !

Sur la terrasse de l'hôtel HUSA....pendant que le comité dépouille les cartes !

En parcourant des yeux la terrasse ensoleillée de l’hôtel donnant sur le trou dix-huit du golf, on se serait cru dans une station balnéaire. Le golf c’est bien mais c’est encore mieux, lorsque déçu par son score, un verre en main, les confidences des autres joueurs montrent qu’ils n’ont pas mieux fait. Ce sentiment d’appartenance à un échec général rassure : il n’y a pas que moi qui ai mal joué !

Pour ceux qui connaissent à peine son nom et la situent vaguement sur une carte, Alicante est une ville idéale pour passer des vacances en toutes saisons. C’est à plus de 700 kilomètres des Pyrénées : Mer et Soleil garantis !

Mais, de retour, une fois feuilleté l’album photos de sa région, arboré un bronzage cuivré et salivé en pensant aux arômes des dernières tapas, il y a quelque chose d’indéfinissable, un sentiment diffus qui demeure longtemps dans l’esprit du voyageur : un art de vivre à l’espagnole !

A cela, si vous énumérez le nom des parcours de golf que l’on peut jouer toute l’année, le golfeur a vite compris l’intérêt à profiter des prix actuels de l’immobilier. Depuis environ deux ans, on assiste à un véritable ballet de voitures aux immatriculations européennes et à la valse des panneaux à vendre qui disparaissent subitement. L’Espagne y croit, la reprise est à sa porte. L’espagnol est fier, la morosité n’est pas son habit de lumière pour combattre dans l’arène de la crise !

Il n’en fallait pas plus pour que La French Connection Golf Society assure le service après-vente auprès de tous ces nouveaux arrivants...golfeurs !

Petit - Déjeuner : Réjane - Christine - Marie José - Pascale

Petit - Déjeuner : Réjane - Christine - Marie José - Pascale

Depuis plusieurs mois, le nombre de ses joueurs -membres et invités- n’a cessé de croître et pour le Trophée annuel du capitaine, qui s’est joué sur le parcours d’Alicante golf, pas moins de cinquante-deux joueurs devaient se répartir sur les vingt-deux voiturettes (huit joueurs ayant accepté de faire le parcours en marchant).

A la réception du club, Marifé a raclé les fonds de tiroirs pour nous donner des sorties et buggies supplémentaires. Elle est ravie de voir cette association prendre autant d’ampleur tout en demeurant fidèle à son principe de multi-nationalités et de convivialité crée par les repas où joueurs et non-joueurs se retrouvent après la compétition.

Une liste d’attente pour les inscriptions, une priorité pour les membres, hélas, nous avons dû en passer par là pour être équitable, certains invités n’ont pu trouver de place.

C’est la saison haute et les parcours de golf sont saturés par les associations qui descendent du nord de l’Europe. Comme on les comprend ! Pour 2016, nous avons pris les devants. La réservation est déjà faite !

Jose Serrano et ChunSim au petit déjeuner

Jose Serrano et ChunSim au petit déjeuner

Le vendredi 20 février avait été réservé depuis longtemps pour notre capitaine Maurice Buol qui exerce cette fonction depuis la création du groupe. Six années déjà ! Ce n’est pas un hasard si cela se passe à Alicante golf mais bien les conditions exceptionnelles offertes par le club pour y célébrer le Captain’s Day :

Petit déjeuner, Buggies et Green-fees pour un prix fixe à chacune de nos sorties tout au long de l’année (40 euros tout compris, prix de groupe).

Le club offre également un abonnement gratuit d’UN MOIS DE GOLF sur son parcours au gagnant toute catégorie. Bien sûr, le repas est pris sur place pour fêter comme il se doit « le jour du capitaine ».

En cette saison, l’état du parcours s’est révélé moyen, évidement les Pars 4 demeurent toujours aussi longs, les bunkers de véritables réserves de sable, les greens corrects et des Pars 3 à driver si le vent se met de la partie !

Pour le golfeur marcheur, digne descendant de son ancêtre cueilleur, le parcours d’Alicante est d’une longueur inaccoutumée entre certains trous (pour se rendre du un au deux, du six au sept, du neuf au dix) et la fatigue arrive plus tôt que prévu !

La moyenne d’âge du groupe dépassant les 60 ans et la plupart des joueurs faisant en moyenne trois sorties par semaine, le buggy fait naturellement partie de la panoplie du golfeur sénior.

Petit Déjeuner : Viennoiseries réparties au bar et sur plusieurs tables basses : Le Savoir recevoir !

Petit Déjeuner : Viennoiseries réparties au bar et sur plusieurs tables basses : Le Savoir recevoir !

Question organisation, une telle sortie se prépare longtemps à l’avance et exige que l’on y consacre beaucoup de temps. Le membre, l’invité, ne voit souvent que la partie visible de l’iceberg et cette fois, vu le nombre de joueurs puis celui des personnes inscrites pour le repas, sans parler de la surprise qui  sera narrée dans la gazette, nous avons bien cru que nous allions jouer une scène du Titanic !

A 8 heures 50 s’élançaient les compétiteurs pour la grande journée de notre capitaine ! Comme d’habitude nous avions choisi un jeu d’équipe : « retenir les trois meilleurs scores sur chaque trou », formule désormais courante dans notre groupe et qui fait des émules.

Le par du parcours était de 108 et l’on verra qu’il n’a pas été battu, loin s’en faut !

Et voici les résultats :

CHALLENGES

Balles plus près du drapeau sur Par 3

Maurice B. - Jean Jacques L. - Michel A. - Jean Paul L.

Maurice B. - Jean Jacques L. - Michel A. - Jean Paul L.

CHALLENGES

Le plus long drive DAME et HOMME

SPONSORISE PAR VALERIE CROCKER

 

Cat 2 : MAUREEN F. - Cat 1 : ANA ESPADES B. et le sponsor Valerie Crocker au centre

Cat 2 : MAUREEN F. - Cat 1 : ANA ESPADES B. et le sponsor Valerie Crocker au centre

Cat 1 : PIERRE ALMARCHA BELMONTE - Cat 2 : PEDRO BLANCO MAYA et le sponsor Valerie Crocker

Cat 1 : PIERRE ALMARCHA BELMONTE - Cat 2 : PEDRO BLANCO MAYA et le sponsor Valerie Crocker

CLASSEMENT DES EQUIPES

5ème  avec un score de 95  : Andres Marcelino – Graham Sutton - Jan Boultbee - Jose Cerezo

5ème avec un score de 95 : Andres Marcelino – Graham Sutton - Jan Boultbee - Jose Cerezo

4ème avec un score de 95 :  Alain Castaing – Christine Buol - Marie Jose Lesot - Dominique Bailleau

4ème avec un score de 95 : Alain Castaing – Christine Buol - Marie Jose Lesot - Dominique Bailleau

3ème avec un score de 98  : Ken Roles – Stan T. - Maureen F. – Jose Serrano

3ème avec un score de 98 : Ken Roles – Stan T. - Maureen F. – Jose Serrano

2ème avec un score de 101 : Loïc Poirier – Jean Paul L. – Daniel A. - Michel Rodriguez

2ème avec un score de 101 : Loïc Poirier – Jean Paul L. – Daniel A. - Michel Rodriguez

1ème avec un score de 101 : Michel A. - Richard K. – Rejane LB  - Pascale

1ème avec un score de 101 : Michel A. - Richard K. – Rejane LB - Pascale

TROPHEE  DU  CAPITAINE.

SPONSORISE PAR MAURICE BUOL

CABALLEROS y DAMAS

CABALLEROS : 1er : RICHARD KERN - 2ème STAN T. - 3ème PEDRO BLANCO MAYA

CABALLEROS : 1er : RICHARD KERN - 2ème STAN T. - 3ème PEDRO BLANCO MAYA

DAMAS : JAN BOULTBEE 3ème - MARIE JOSE LESOT 1ère - REJANE LE BORGNE 2ème

DAMAS : JAN BOULTBEE 3ème - MARIE JOSE LESOT 1ère - REJANE LE BORGNE 2ème

MEILLEUR INVITE

SPONSORISE PAR "MEDICAL CARE SPAIN"

 

Best and affordable medical treatments, Plastic surgery, Orthopedic surgery, Ophthalmology, Urology, Dental and Maxillofacial, Implants. The best private Hospitals, with a professional team of doctors and specialists.

We organize your appointments and help you find the exact treatment you need.

 

Représenté par ANA ESPADAS BELDA

 

Meilleur Invité : ALAIN CASTAING et le sponsor Ana Espadas Belda

Meilleur Invité : ALAIN CASTAING et le sponsor Ana Espadas Belda

Tirage au sort

Une bouteille de Porto, gagnée par Michel Le Borgne,

Une bouteille de blanc, gagnée par Jacky Bernois qui a préféré la remettre en jeu et qui a profité à Tony.

Trou n° 18 du parcours et hôtel HUSA au second plan

Trou n° 18 du parcours et hôtel HUSA au second plan

La GAZETTE :

Le jour du Capitaine Maurice a été célébré à Alicante golf, comme l’an dernier mais avec la découverte de l’hôtel 4* HUSA, situé à proximité. Nous verrons que cette journée aura été marquée par 4 nombres

(52 – 69 – 36 - 0,5)

 

Le 19 ème trou : Jean Paul (de dos) - Tony - Karine - Luc

Le 19 ème trou : Jean Paul (de dos) - Tony - Karine - Luc

L’évolution du groupe.

Il y a six ans de cela, nous étions 12 personnes pour le repas. Et encore, quand tout le monde était là.

C’est vrai que La French aurait pu être tout autre.

En 2008, cette jeune association s’était donné pour objectif de constituer un groupe de golfeurs français, pour exister entre les deux grandes associations locales : celle les Hollandais et celle des Anglais (pardon, des britanniques).

Certains y virent : juste une petite partie, juste un petit repas, juste un petit groupe, juste un petit… En fait juste entre nous ! On n’y parlait que français : Bonalba avait son village GAULOIS !

Force fut de constater notre modestie ; lors de certaines sorties nous étions juste assez pour jouer une partie de tarot !

Ses fondateurs eurent rapidement conscience que dans le contexte local, LE MACHIN, comme il fut nommé à l’époque, avait très peu de chance de survivre. D’ouverture francophone en ouverture tout court mais toujours en gardant le contrôle dans l’admission de ses nouveaux membres, le village est devenu une « Petite Europe ».

Ainsi les individualités, même si certaines s’imaginent encore peser sur la vie du groupe, se sont-elles trouvées diluées dans le nombre croissant des membres : Un nouvel esprit allait émerger de ce groupe multi-nationalités.

Ainsi, au fil des ans, La French Connection Golf est-elle devenue séduisante, attrayante. Convaincus que les options de base retenues étaient les bonnes, ses fondateurs surent éviter les écueils rencontrés sur leur route pour définitivement ancrer ce groupe dans le microcosme golfique de la région d’Alicante !

Alors pour le jour du capitaine, les faits étaient là, les chiffres parlaient d’eux-mêmes :

52 joueurs (espagnol, français, anglais, italien, luxembourgeois, belge, suisse, américain, hollandais…et avec une pointe d’ironie …des bretons !)

Jose - Tina - Fred - Jean Paul

Jose - Tina - Fred - Jean Paul

La vie du groupe.

- De nouveaux membres sont venus rejoindre notre association. Ils sont les bienvenus. Il s’agit de :

John Rigby, Michel et Rejane Le Borgne, Hans Hoogendoom, Robert Florin, Ken Roles et Bob Crow.

- Des invités, anciens et fidèles, comme Peter Corbett, Franco et Maureen Fanti ; des invités de passage, comme Dominique Bailleau, Pierre Almarcha Belmonte, Alain Castaing, Jacques Bardot sont venus compléter les équipes.  

Loïc Poirier, invité de Jean-Jacques Lavergne et Guylaine, était ravi de retrouver l’ambiance qu’il avait découverte, il y a deux ans, lors de son précédent séjour.

L’idée de la French est que le groupe est un et indivisible et que tous les joueurs et joueuses représentent le même niveau d’intérêt. Dans ce cadre, les invités concourent pour tous les prix sauf lorsqu’un Trophée est concerné.

Il était donc logique de les récompenser (prix du meilleur invité).

Il est bon de rappeler que l’on ne devient pas membre sur simple demande. Les vendredis hebdomadaires de notre groupe sont faits, entre autre, pour se connaître et voir si nos intérêts concordent. Il est primordial de veiller à la cohésion du groupe : son niveau de jeu et son caractère convivial. 

Annie - Christine C. - Guy - Guylaine - Loïc

Annie - Christine C. - Guy - Guylaine - Loïc

La surprise du jour.

La semaine dernière, une désagréable nouvelle était placardée sur la porte du bar du club d’Alicante, lorsque Christine Buol, chargée d’organiser notre repas est arrivée devant : FERMETURE. Quelques négociations en cours pour reconduire le contrat, bref, nous étions à la rue !

Le branle-bas de combat fut sonné ! Il fallait faire vite, nous étions à huit jours de notre sortie !

Christine avait déjà son menu, son prix et le choix de la plupart des convives. Et voilà qu’il nous fallait trouver un point de chute pas très loin du club et recommencer les discussions à propos du menu, de son prix, des quantités, du choix de chacun, du petit-déjeuner, du nombre de tables, etc… Et contacter à nouveau tout le monde !

Vous le savez maintenant, l’hôtel 4* HUSA situé à proximité du club nous a accueilli à bras ouverts. Merci à MANOLI BRAVO, chargé des évènements de l’hôtel, d’avoir parfaitement organisé la sortie de La French Connection Golf Society.

Petit-Déjeuner et Repas.

On se sera beaucoup croisé dans le tunnel conduisant à la fois aux trous dix et dix-huit et à l’entrée de l’hôtel par les garages.

Les joueurs et joueuses sont arrivées progressivement au bar de l’hôtel. Le petit-déjeuner compris dans le prix du green fee avec buggy était composé de viennoiseries disposées sur plusieurs tables basses rondes et au bar.

Les discussions se sont vites animées, en anglais, en français, en espagnol, les trois langues internationales de la région. 

Vue de l'hôtel au soleil couchant

Vue de l'hôtel au soleil couchant

Côté parcours, que s’est-il passé ?

Ces derniers jours, la météo avait fait craindre le pire mais c’était sans compter sur notre chance habituelle : il a fait beau, peu de vent et des températures suaves. Le parcours d’Alicante, designed par Severiano Ballesteros, est tout jaune en ce moment, sans doute faute de semences adéquates. Disons qu’il n’est pas au mieux et cela en a surpris plus d’un.

Les golfeurs marcheurs sont tous rentrés sains et saufs et avant la nuit. Certains espéraient se voir gratifier de deux points stableford en plus pour les dédommager de leur fatigue et leur bonne action !

Analyse de la compétition.

Que de surprises pour la compétition du capitaine : un peu comme un Arc de Triomphe à Longchamp où tous les pronostics auraient été déjoués. On attendait des joueurs connus pour la qualité de leur jeu et leur âpreté sans faille au combat. Un effondrement total, c’est le parcours qui a gagné !

On citera qu’un joueur (Michel Le Borgne) a fait illusion ‘terme hippique pour indiquer qu’après avoir été proche de la victoire, le jockey et son cheval ont disparu du champ gagnant’.

Notre sympathique joueur après un aller en 19 points stableford, sans doute quelque peu monté trop haut dans le ciel des émotions, s’est perdu sur le retour en totalisant : x petits points !

Beaucoup aurait misé gros sur Daniel, joueur local pouvant jouer ce parcours les yeux fermés. Ils en auraient été pour leurs frais.

Je ne parlerai pas des prétendants à la victoire, tous bien sûr, mais plus précisément : Ana, Nino, Jan, Ken, John, Chunsim et quelques autres. Que s’est-il passé ?

36 était le score du gagnant en individuel (avec un csa de 3).

 Les résultats de la compétition en individuel méritent que l’on s’y attarde quelques instants.

Que s’est-il vraiment passé pour que des joueurs de tout niveau, depuis des handicaps à un chiffre jusqu’à 32 maximum, se soient ainsi laissés dominer par le parcours. On ne peut incriminer aucun des paramètres habituels (météo, état du parcours ou position des drapeaux). L’analyse de la distribution des scores est sans appel :

3 joueurs sont dans la fourchette de 10 à 15 points stableford.

4 joueurs entre 15 et 20 points stb

24 joueurs entre 20 et 25 points stb

14 joueurs entre 25 et 30 points stb

6 joueurs entre 30 et 35 points stb

1 joueur à 36 points stb

Un mystère de plus que le Golf offre à notre sagacité !

Félicitations aux vainqueurs que sont Marie José et Richard

Heureusement que la compétition en équipes a pu nominer des joueurs perdus dans les profondeurs du classement individuel. Mais là aussi, le par du parcours qui était de 108 n’a pas été atteint, loin s’en faut.

Ce jour du capitaine, dominé par des chiffres extravagants (nombre de joueurs, nombre de convives et résultats de la compétition) restera dans les annales de La French Connection Golf Society.

Ann - Valerie - Conchi - Ana Mari - Rose

Ann - Valerie - Conchi - Ana Mari - Rose

Et côté Ambiance ?

69 était le nombre de convives à table, dont vingt épouses, compagnes, non joueuses !

Signalons la présence de Luis Mendez, directeur du club de Bonalba qui nous a fait l’honneur de nous rejoindre pour le repas.

Tout compte fait, la fermeture du restaurant et du bar du club nous aura permis de découvrir les prestations de l’hôtel HUSA. Bien, pour une première fois.

Ah ce fameux repas, où règnera toujours l’incertitude. Que peut-on avoir, souhaiter, exiger pour une poignée d’euros ? Telle est l’éternelle question. Un menu correct et des boissons incluses.

Les tables britanniques, espagnoles, françaises, européenne, sont maintenant bien définies et l’ambiance s’y installe durablement dès les premières minutes. Les habitués savourent ses moments de convivialité.

Remercions toutes les épouses non joueuses qui étaient présentes, de peur d’en oublier je ne les citerai pas. Ce qui contribue à la vie du groupe car il est évident qu’en leur absence, beaucoup de joueurs seraient rentrés après la compétition.

Liliane, épouse de Chris était toute étonnée de voir autant de monde. C’est le capitain’s day, lui a-t-on répondu.

Nino, voulait absolument participer à cette rencontre : parti de Barcelone à 4 heures du matin le vendredi même, il était prêt au moment de son départ.

Il ne faut pas se tromper : La French Connection Golf organise golf et repas, une sortie associative avec ‘un menu et un prix fermé’, abordable par tous. Le repas qui suit notre partie de golf a pour vocation de créer des liens, d’échanger quelques amitiés. Ce n’est en aucun cas, ni le lieu, ni l’occasion pour un repas gastronomique avec carte de vins.

Aurait pu inspirer le peintre Delacroix ?

Aurait pu inspirer le peintre Delacroix ?

0,50€ était le montant du pourboire inclus dans le prix de 19€ du menu de vendredi dernier.

Initialement, le prix du menu était de 19€ mais à notre demande, a été réduit à 18,50€ avec 0,50€ pour le personnel. Christine, en charge de collecter la somme, a dû ajouter les euros qui manquaient à l’accord prévu.

En sortie individuelle et privée, le montant du pourboire est affaire personnelle, la liberté est absolue. Mais il en est tout autre lorsque l’on fait partie d’un groupe. Ne  pas vouloir laisser une somme aussi dérisoire, c’est témoigner de bien peu d’intérêt pour l’image laissée par le groupe ainsi que pour le travail réalisé par celle qui a organisé le repas et s’est engagée auprès du personnel. La veille, ce dernier avait réceptionné l’ensemble des prix, puis les avait arrangés le lendemain en vue de leur présentation et remise aux lauréats. 

Côté comité.

Vendredi soir, les membres du  comité étaient satisfaits du déroulement de la journée du capitaine, oubliant les problèmes récurrents à chaque sortie (vin, menu, service du personnel, pourboire).

Le comité trouve sa motivation dans la satisfaction de la quasi-totalité des membres et invités, faisant passer au second plan des comportements inhérents à tout groupe humain.

Ainsi :

- Saluons la constance et le sérieux de Christine B., pour la difficile gestion de l’argent qui lui est remis lors de chaque sortie (droit de jeu, green-fee, abonnement). Imaginez que vous soyez à sa place : tout le monde arrive en même temps, bien peu ont l’appoint, parle en même temps, etc…

Et après elle se doit d’avoir la tête à son jeu, partant toujours dans la dernière équipe.

- Un minimum d’organisation des plans de table est devenu indispensable : Christiane a longuement planché pour obtenir des tables homogènes afin que chacun y trouve sa place pleine et entière. Ce n’est pas toujours très facile, ignorant quelques petits secrets entre...amis !

- Pas moins de sept paramètres sont à prendre en compte lors de la constitution des équipes pour éviter que des clashes ne se produisent en cours de partie ou pour faire face à une absence subite après consultation des équipes. Ce n’est guère aisé de tenir compte des différentes requêtes des joueurs.

- Angel Centenera fait partie du comité pour une année et ces problèmes ne lui sont pas étrangers. Secrétaire technique, il a en charge de tous les aspects techniques informatiques. Il nous est d’une grande aide et remercions-le d’avoir accepté, étant par ailleurs très pris par une autre association.

- L’évolution du groupe rend indispensable le recours aux volontaires qui apportent une aide ponctuelle pour la gestion des départs ou le dépouillement des cartes. Merci aux Michel Allanic et Le Borgne et à Gordon Burton (absent cette fois-ci).

- Merci également à notre photographe, Jean-Jacques Lavergne pour tous les clichés immortalisant de savoureux instants vécus à La French.

- Evoquer ce que font le Capitaine et le Président reviendrait à écrire un livre. Il faut avoir exercé ce genre de responsabilité au sein d’association pour connaitre toutes les situations auxquelles ils se doivent de penser, mieux…à les anticiper !

L’incertitude est un maître mot : une annulation, un nouvel inscrit, une contrainte horaire, il faut deviner ce qui peut se produire d’un moment à l’autre, jusqu’au matin même de la sortie, jusqu’au tee de départ, où, par téléphone une défection demeure possible !

 

Jan Boultbee - LE CAPITAINE "Maurice" - Marie José Lesot - Rejane Le Borgne

Jan Boultbee - LE CAPITAINE "Maurice" - Marie José Lesot - Rejane Le Borgne

En conclusion :

Une fois par an, dédier une journée GOLF et REPAS au capitaine Maurice est le moins que membres et invités de La French Connection Golf groupe puissent faire pour lui témoigner leur reconnaissance pour son travail accompli tout au long de l’année.

Le diaporama des photos de Jean Jacques Lavergne les DANS LES ALBUMS PHOTOS

"Si vous mettez la souris sur la photo, vous pouvez alors dérouler les photos à votre rythme en cliquant sur les flèches (situées à gauche ou à droite de la photo")

Commenter cet article

Richard 02/03/2015 18:13

Quel plaisir de lire ces comptes rendu accompagnés de très belles photos, que seul un écrivain de grande classe peux réaliser, en plus de la très bonne organisation de toutes nos sorties et compétitions, un grand bravo à notre président.
Ravi et fier d'avoir gagné cette compétition en honneur de notre très sympathique capitaine qui s'investi énormément pour que notre association est ce qu'elle est, un groupe d'amis avec une superbe ambiance, avec une organisation sans faille, Merci à notre capitaine Maurice.
Vive la French Connection.

The Golger Man 03/03/2015 10:43

Merci Tony et Richard pour vos commentaires. Cela fait plaisir d'être ainsi récompensé.

Tony 02/03/2015 16:02

0,50cts c'est inadmissible, pensent ils que les salaires en Espagne soient trop importants? Je tenais au nom de tous à exprimer nos felicitations aux membres du comité pour leur dévouement et les féliciter pour la parfaite organisation de la french. Nous tenons à exprimer nos excuses au comité pour ce genre de dérapage que tous nous reprouvons.
Amicalement Tony

maurice 02/03/2015 07:50

Merci pour ce bon compte rendu Stan

The Golger Man 02/03/2015 10:03

Merci mais c'était "TA" journée et il était logique de laisser aller la plume...à défaut du club :)